Aller au contenu

Escale Jour 3 : « L’Invention de l’Autre » de Bruno Jorge

    « L’Invention de l’Autre » de Bruno Jorge

    Brésil • 2022 • 144’, Documentaire,, entrée 5 € (20h30 : Café Théodore : salle François Maspéro)

    En 2019, une institution brésilienne lance l’expédition la plus importante et la plus risquée de ces dernières décennies dans la forêt amazonienne. Ils vont à la recherche d’un groupe d’indigènes isolés et vulnérables afin de favoriser leur premier contact avec des non-indigènes. Bruno Pereira, qui sera plus tard assassiné dans la même région et transformé en symbole international en faveur des indigènes et de la forêt, dirige l’expédition.

    L’Autre si proche (Culture et savoir, Publié le 9 septembre 2023,Jean-Jacques Régibier (voir)

    « The invention of the Other », aborde également un thème central de l’actualité internationale : le sort des derniers indigènes d’Amazonie, lié à celui de leur milieu de vie en voie de dégradation accélérée, la forêt. Toute cette thématique tient dans une séquence unique filmée avec un talent exceptionnel compte tenu de ce qu’ont été les conditions de tournage, par le réalisateur brésilien Bruno Jorge. 

    En 2019, le gouvernement brésilien a coordonné l’expédition la plus importante et le plus risquée de ces dernières décennies dans la forêt amazonienne, à la recherche d’un groupe d’indigènes isolés et vulnérables, avec pour objectif de favoriser leur premier contact avec des non-indigènes. Cette aventure scientifique préparée dans des conditions professionnelles rigoureuses grâce au concours des scientifiques brésiliens des différents secteurs concernés, dont des médecins et des épidémiologistes, est tournée du début à la fin comme une recherche qui dure plusieurs semaines dans la forêt, avec comme guides plusieurs indigènes qui connaissent le terrain et la langue des groupes recherchés, et qui eux, ont déjà eu des contacts avec le monde non-indigène. Il s’ensuit une série de situations décalées et souvent drôles entre deux mondes que tout sépare et qui se trouvent exceptionnellement réunis par la magie d’une recherche commune (parmi les groupes recherchés figurent des parents directs de certains membres indigènes de l’expédition).

    Ce documentaire opère un raccourci saisissant entre la situation actuelle des derniers peuples indigènes du Brésil, leur rôle central dans la préservation de la forêt, et l’histoire de ces populations que la colonisation puis l’exploitation intensive qui se poursuit, ont fini par exterminer. Il se regarde comme un hymne superbe à l’humanité, à la grande différence, et à l’amitié. Son tournage n’était pas exempt de risques majeurs, sensibles dans plusieurs scènes, puisque le pays continue d’être sous la coupe de chercheurs de minerais opérant illégalement, de trafiquant ou de braconniers, dans un contexte où l’ancien président brésilien Jair Bolsonaro s’était engagé à légaliser la prospection minière sur les terres indigènes de l’Amazonie. Le responsable de l’expédition, Bruno Pereira, spécialiste des peuples indigènes, que l’on suit en permanence dans « The invention of the Other », sera assassiné en juin 2022 dans la vallée de Javari par des pêcheurs clandestins. On soupçonne un baron local de la drogue, impliqué dans le commerce illégal du poisson, d’être le commanditaire de cet assassinat, ainsi que de celui du journaliste  britannique Dom Philips qui l’accompagnait.

    Date et heure

    ven 7 juin 2024 : 20:30
     

    Type d’évènement

    WordPress Lightbox